Confinement Jour 4 – Le cèdre de l’Atlas

cèdre de l'Atlas

Dichotomie. N’est-il pas est étrange d’être réduit à l’immobilité et lire dans le virtuel toute l’agitation du monde ?

Tout le monde s’agite sur les réseaux, tout le monde y va de sa petite remarque, de sa colère, de sa tristesse, de son humour… A défaut d’être actif. Pourtant, l’intérêt aujourd’hui est de revenir au calme.

Pourquoi nous est-il si difficile de décélérer ?

L’effet d’inertie ! Notre dynamique ne peut s’arrêter subitement, d’un seul coup, parce que cela a été décidé. C’est une posture qui va prendre du temps et c’est normal. Notre cerveau n’est pas habitué à l’immobilité, cela nous demande un réel changement.

Nous sommes des lions, des ours, des éléphants, des singes en cage… Nous devons raccourcir nos mouvements pour qu’ils rentrent dans l’espace qui nous est assigné.

Cela nous demande de travailler notre ancrage, notre capacité à bouger en verticalité et non plus à l’horizontale.

Aujourd’hui, je vais m’ancrer avec l’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas. Magnifique et intense, elle nous questionne sur notre capacité à tenir le cap.

D’un point de vue psycho-énergétique, elle aide à se recentrer en luttant contre la dispersion mentale et la nervosité. Elle contribue à retrouver la sérénité. Elle permet de résister aux événements ou émotions trop fortes, notamment en cas de crise. Elle peut favoriser la transformation d’une expérience contraignante en expérience riche d’enseignements.

Déposez 1 ou 2 gouttes sur un mouchoir et respirez, 4 ou 5 respirations longues et tranquilles. Ressentez les effets apaisants…

L’HE de Cèdre de l’Atlas, Cedrus atlantica, a des effets positifs sur la peau (notamment sur les eczémas). Elle est décongestionnante, activant la circulation sanguine et lymphatique. Et elle aide aussi en cas de rhumatisme.

Cette huile essentielles est déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *