Impermanence…

Le souffle de l'impermanence

Sur le bord du chemin, cette beauté éphémère me rappelle à l’impermanence de toute vie.

Les messages de la Nature devraient nous enseigner. Cette beauté d’aigrettes dans le soleil couchant inspire et expire l’inexorable cycle du printemps. Naître un jour d’une graine, et disparaître en un souffle.

S’envoler et se poser plus loin, renaître à nouveau.

Au jour 43 du confinement, la nature et les plantes nous ramènent à l’essentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.